top of page
  • Photo du rédacteurRosalie

La périodisation : une stratégie fondamentale dans l'atteinte d'objectifs

Dernière mise à jour : 19 sept. 2023


Munéris

La périodisation de l'entraînement est une stratégie fondamentale dans le monde du sport. Elle vise à optimiser les performances des athlètes en organisant leur programme d'entraînement en cycles planifiés.

Cette approche permet de gérer le paradoxe de la surcharge de travail en entraînement.

Ce paradoxe provient de la dualité entre la surcharge progressive nécessaire pour maximiser les gains de performance et la pente glissante du surentraînement. Que ce soit pour des athlètes de haut niveau ou des amateurs passionnés, la périodisation s'avère essentielle pour atteindre des objectifs spécifiques et progresser de manière cohérente.

Chez Mūneris performance, tous les préparateurs physiques appliquent des méthodes de périodisation pour chacun de leurs clients. Que la personne en soit consciente ou non, c’est un passage obligatoire pour nous afin de tracer le chemin optimal vers l’atteinte des objectifs individuels de tous.

Le choix d'un type de périodisation pour un athlète dépend de plusieurs facteurs:


● Sport pratiqué ● Niveau de condition physique actuel ● Objectifs de performance ● Calendrier de compétition ● Besoins individuels ● Capacité de récupération


Différentes méthodes de périodisation sont scientifiquement validées, mais tenir compte des facteurs énumérés ci-haut permet de faire la meilleure sélection pour chaque client.


Munéris

La périodisation traditionnelle


L’un des modèles fréquemment utilisés est celui de la périodisation traditionnelle.


Il se compose généralement de trois phases principales : la préparation, la compétition et la transition.


La phase de préparation se concentre sur le développement des qualités physiques et des compétences techniques. Ensuite, la phase de compétition vise à exploiter cette condition physique pour obtenir des performances maximales lors d'événements sportifs clés. Il s’agira donc d'entraînement spécifique à la tâche qui ne cause pas de fatigue supplémentaire . Enfin, la phase de transition permet la récupération et la régénération après une période intense de compétition, elle peut inclure la pratique d'activités complètement différentes du sport pratiqué.


Cependant, il faut garder en tête que le niveau de conditionnement, la forme physique et la récupération d’un athlète ne suivent pas toujours la même tendance.


Ces paramètres fluctuent dans le temps. Ainsi, les préparateurs physiques doivent être flexibles et sensibles au changement perçu chez leur client. L’entraînement doit être ajusté en conséquence en alternant des périodes d’intensité et de récupération. C’est là la grande force de la périodisation. En effet, le choix d’une méthode ne doit pas rester coulé dans le béton. Il faut savoir s’adapter à l’athlète au fil du temps et selon les résultats obtenus afin de revoir le plan et le réajuster.


En fin de compte, c’est en adaptant le programme d'entraînement aux besoins individuels et en respectant les principes fondamentaux de la périodisation que les athlètes peuvent espérer atteindre leurs objectifs de performance tout en minimisant le risque de blessures et de surmenage.


Si le sujet t’intéresse et que tu souhaites en apprendre davantage sur les différentes méthodes et comment faire le bon choix pour tes clients, tu peux suivre notre formation qui aura lieu le 12 novembre prochain au Mūneris Performance Gym.




Comments


Commenting has been turned off.
bottom of page